Accueil Randonnées Album photos Val d'Oise / Vexin La mare Photothèque Informatique Liens Archives

Elevage des anatidés d'ornement 
     

 
Cette page est consacrée à l'élevage amateur des anatidés d'ornement

Les nichoirs:

Les nichoirs seront intégrés à la végétation du parc et protégés du soleil, dans un endroit calme et abrité du vent. Il doit y avoir autant de nichoirs que de femelles en âge de se reproduire. Ainsi chaque femelle peut choisir le nichoir qui abritera sa couvée. Les cygnes et les oies pondent et couvent à ciel ouvert, il suffit de mettre a leur disposition branches, foin, et herbe pour la construction du nid.
Le fond du nichoir sera composé de 8 cm de tourbe avec la même épaisseur de foin sur le dessus.


Les oeufs:
Le potentiel d'éclosion d'un oeuf est déterminé avant qu'il ne soit pondu, d'où l'intérêt d'avoir des reproducteurs en bonne santé, bien soignés et bien nourris.
Pour l'incubation artificielle, ne conservez pas trop longtemps les oeufs sans les mettre à couver. A partir de 14 jours, les germes fécondés commencent à mourir.
La femelle pond un oeuf par jour environ sur une période de deux à trois semaines. Donc les premiers oeufs pondus iront directement dans l'incubateur afin que la femelle ne couve que les derniers oeufs pondus et plus récents.
Les durées d'incubation en jours
Les bernaches Hawaii : 28 à 29 - Canada: 28 - Nonette: 24 à 25 - Cravant: 23 à 24 - à ailes bleues: 30 à 33 - des Andes, à têtes rousse et grise: 30
Les canards Colvert : 27 - Mandarin: 28 à 30 - Carolin: 30 - domestiques: de 27 à 28
      
Les cygnes Noir: 35 à 40 - tuberculé: 35 à 36 - à cou noir: 36 - sauvage: 32 à 33
Les harles couronné: 32 à 33 - huppé: 32
Les oies des moissons: 27 à 29 - rieuse: 27 - naine: 25 - cendrée: 28 à 29 - domestiques: 28 à 30
Les sarcelles à faucilles, Baïkal: 24 à 25 - d'hiver: 21 à 23 - du Cap, versicolore: 25 à 26 - de Laysan: 26 - hottentote: 24 à 25 - marbrée: 25
à collier: 26 à 28 - du Brésil: 28 à 29
Les siffleurs d'Europe: 23 - d'Amérique: 24 à 25 - du Chili: 26
     

L'incubation
C'est la période la plus importante de l'élevage des anatidés, nous allons voir 2 méthodes naturelle et artificielle.

L'incubation naturelle
C'est la méthode la plus simple pour l'éleveur. A la fin de l'hiver ou au printemps, la femelle commence à rechercher les endroits propices pour la nidification. Quand elle a trouvé son nid, elle s'arrache du duvet qui servira à recouvrir les oeufs pendant son absence du nid.
Notez le début d'incubation (jour et heure) afin de prévoir la date de l'éclosion. Il arrive parfois que la mère parte avec les premiers nés. Récupérez alors les derniers oeufs non éclos pour les placer dans un incubateur.

Mirage des oeufs
Observer le développement des embryons et de la poche d'air des oeufs à l'aide d'un mire-oeufs

1 - Aucun signe de développement,
     
oeuf non fécondé ou mort précoce  (mirage à 8 jours)

2 - Fécond avec vaisseaux sanguins (mirage à 8 jours)

3 - Tâche rouge ou noire, mort précoce (mirage à 8 jours)

4 - Embryon avec un anneau rouge, mort précoce (mirage à 8 jours)

5 - Tâche foncée aux détails flous, mort au bout de 10 à 16 jours

6 - Embryon vivant avec les bec dans la poche d'air, éclosion sous 48h

7 - Evolution normale de la poche d'air en fonction du nombre de jours      d'incubation.

            
    


Embryon mort (sarcelle à collier) en incubation naturelle sous la mère à l'extérieur


L'incubation artificielle

le choix de l'incubateur est important, n'hésitez pas à investir dans un matériel de qualité, d'autant plus que ce matériel ne vieillit pas. Il existe des incubateurs polyvalents (volaille et aquatique), pour les aquatiques l'humidification des oeufs est importante pour une bonne éclosion. Le retournement automatique évite le collage de l'embryon sur la coquille. Ci-contre l'Octagon 10 à retournement automatique.
Mirer les oeufs au jour 10 et au jour 24. Enlever tous les oeufs non fécondés ou contenant un embryon mort. Ces oeufs se décomposent rapidement et pourraient contaminer l'incubateur.

                                                                                                                      

Conseils
- Pour un bon fonctionnement de l'incubateur, placer-le de préférence dans un local à température constante de jour et de nuit.
- Ne pas exposer l'appareil aux rayons solaires, la température risque de monter anormalement (effet de serre).
- Laissez la température se stabiliser pendant 2 heures avant de modifier le réglage de celle-ci.
- Températures recommandées pendant l'incubation: poules 38,5°C, canes 38°C, oies 38°C.
- Les importantes variations de température, ou une température constante trop basse durant l'incubation peuvent causer des malformations ou un développement partiel de l'embryon. Une température constante trop élevée pendant l'incubation engendre une éclosion précoce mais réduit les chances de survie des embryons. De brèves baisses de température lors de la vérification du niveau de l'eau ou l'inspection des oeufs n'affectent pas le développement des embryons.
- La poche d'air d'un oeuf au moment de l'éclosion doit occuper entre le tiers et le quart de l'oeuf. Ainsi le poussin pourra à l'éclosion s'étendre dans l'oeuf, casser sa coquille et respirer suffisamment. Un excès d'humidité pendant l'incubation entrainera un fort développement du poussin empiétant ainsi sur la poche d'air. Le poussin sera gluant, très humide, manquera d'air du fait de la poche d'air trop réduite. Il mourra 24 à 48 heures avant l'éclosion.


Eclosion
Arrêter le retournement 2 jours avant l'éclosion. Placer l'incubateur à l'horizontale, et enlever le séparateur d'oeufs. Quand la plupart des oeufs sont éclos (12 à 48 heures) enlever les poussins et les placer dans une éleveuse artificielle. Les poussins ou les canetons peuvent rester 24 heures après l'éclosion à sécher dans l'incubateur, ils continuent pendant ce laps de temps à digérer le jaune d'oeuf stocké à l'intérieur du corps.

                                                             

L'élevage des jeunes
Les canetons sont mis dans l'éleveuse environ 24 heures après la fin de l'éclosion. Maintenir sous l'éleveuse une température de 30 à 33°C pendant la première semaine, de 24 à 27 °C pendant la seconde semaine, et de 21 à 24°C pendant la troisième semaine; par la suite, la température ne dépassera pas 20°C. La période de chauffage dépendra de la saison et des conditions météorologiques.
Par beau temps, les canetons peuvent sortir dès l'âge d'une semaine. Par temps froid et humide, on les gardera à l'intérieur jusqu'à l'âge de 2 à 3 semaines.
Quand il fait très chaud, il faut leur donner de l'ombre. Par mauvais temps, ils doivent disposer d'un abri protecteur. La ventilation et la salubrité sont nécessaires en tout temps. En règle générale,on ne laissera nager les canetons qu'à l'âge de quatre à cinq semaines dans une mare extérieure.
Par contre ils peuvent se baigner et se laver dans 3 à 4 cm d'eau à partir de 2 semaines et sous surveillance.
Les canetons secrèteront leur graisse qui rendra étanche le plumage qu'à partir d'un mois.

L'alimentation
On commence à nourrir les canetons dès qu'ils sont placés sous l'éleveuse. Employer un aliment de démarrage pour poussins ou pour canetons. À l'âge de deux semaines, on pourra leur donner une ration contenant environ 18% de protéines et 2% de calcium.
Les aliments seront donnés sous forme d'agglomérés car les pâtées ont tendance à coller au bec des canetons et pourraient les étouffer.

Le terrain et le parcours
Le parcours réservé aux anatidés doit toujours être recouvert d'herbe autour du plan d'eau, les oies sont de grandes mangeuses d'herbe. L'espace de vie des animaux doit être clos afin de protéger les animaux des prédateurs (renard, fouine, chat, etc ..). Le bas de la cloture sur 50cm doit être fermé et enterré pour empêcher les canetons élevées par la mère de s'échapper. Le haut de la cloture sera équipé d'un système d'une cloture électrique: 5 fils conducteurs horizontaux sur isolateurs et espacés de 10 cm.
Il faut aussi planter divers végétaux dans l'espace des anatidés, la végétation offre une protection contre les intempéries vent, soleil, grêle, les insectes et les larves s'y multiplient et constituent une nourriture supplémentaire.

 



Haut de page