Accueil Randonnées Album photos Val d'Oise / Vexin La mare Photothèque Liens Archives

Champagne sur Oise
     

 

Histoire:
Les origines de Champagne/Oise remontent à l'époque préhistorique comme l'attestent des vestiges découverts sur la butte Catillon, éminence située au lieu-dit "Les Prés de la Noue". A l'époque gallo-romaine, le village s'appelait Campagna Villa.
Vers 635, Dagobert fit don à l'abbaye de Saint-Denis de terres du Chambliois dont Champagne, du Comté de Beaumont. Au 12ème siècle, des seigneurs portent le même patronyme Simon, Eudes, Gautier de Champagne.
En 1223, Philippe Auguste acheta le Comté de Beaumont. Cette contrée devint un lieu de prédilection de Saint-Louis.
Au 13ème siècle, un hospice (Hôtel Dieu) dépendant de Saint Antoine des Champs fut créé. L'église fut construite par Pierre de Montreuil, architecte de Saint-Louis et bâtisseur de l'Abbaye de Royaumont et de la Sainte Chapelle.
En 1789, Louis XVI convoqua tous les baillis du royaume dont trois représentants de Champagne, un pour le clergé, deux pour la noblesse.
Après l'Empire, le général Comte jean-Baptiste Juvénal Corbineau, ex-aide de camp de l'Empereur devient Maire du village (1826-1831). Il demeura dans le château de Montigny

Eglise Notre-Dame de l'Assomption
Malgré ses proportions modestes, ce monument est un bijou d'architecture, classé monument historique dès 1862. Ses parties les plus anciennes, le transept et les deux absidioles datent du 12ème siècle (fin de l'époque romane).
Au 13ème siècle, nous devons le choeur, la nef et le clocher, que l'on peut dater des années 1235-1240 (peu après la construction de l'abbaye de Royaumont), à Pierre de Montreuil, architecte de Saint-Louis.
A la fin du 15ème siècle, le porche sud et la voûte de la croisée du transept furent refaits ainsi que l'arc triomphal en pierre "poutre de gloire" (un des rares exemples subsistant en France) sur l'initiative de Villiers de l'Isle-Adam, évêque de Beauvais, dont on voit le blason sculpté dans la frise de la pile nord-ouest (destrochère à la manipule semée d'hermine). Ce blason se retrouve dans toutes les anciennes possessions des Villiers : l'Isle-Adam, Villiers-Adam, Mériel, Villiers-le-Bel, etc ...
Le porche sud Renaissance a été édifié au 16ème siècle par les frères Lemercier, architectes de Pontoise. Il abrite une Vierge à l Enfant en pierre du 14ème siècle (classée par les Monuments Historiques).
On peut voir au chevet un magnifique autel à rétable monumental du 17ème siècle.
Le clocher abrite un carillon de cinq cloches qui égrène à chaque heure du jour le premier mouvement de l'Ode à la joie (9ème symphonie de Beethoven)



Le bois départemental de la Tour du Lay